Interlude 1

Article posté le dans la catégorie : Général

De temps à autres, je ferais un article un peu généraliste, histoire de vous informer de différentes choses qui ne méritent pas un article pour chaque. Bien évidemment, ces articles resterons toujours centrés sur l’activité artistique de Myouki ou du site.

Pour commencer, petite rétrospective du moi de Mai 2013. Rappelez-vous, j’ai participé à divers challenges et les résultats sont tous tombés maintenant. Pour faire simple et concis, j’ai perdu les challenges de PinLevelUp, Suisei no Gargantia et de Mayu Watanabe. Concernant celui de Maliki, on dira que j’ai à moitié gagné. En effet, bien que je n’intègre pas le top 5, mon illustration sera présente parmi les 60-70 miniatures de son album BD, comme en 2009.

Continuons par le site, la page « Qui est Myouki ? » a subit une mise à jour. La prononciation de Myouki y est maintenant incluse ainsi que différentes dates plus ou moins clefs dans mon activité. Comme par exemple en 2009, lorsque l’artiste japonaise Kanon Wakeshima publie sur son site personnel mon  portrait d’elle ou en 2011, lorsque SpreadShirt sélectionne mon motif du « Chaperon Rouge » comme un des meilleurs motifs postés sur leur site.

Terminons cette petite interlude sur une note positive. Mon FanArt de Oreimo (Ore no Imouto ga Konna ni Kawaii Wake ga Nai) représentant Kuroneko et Kirino Kōsaka a été retenu pour apparaitre dans la sélection de 3 FanArts du site de MangaNews (semaine du 7 Juillet 2013).

 

1
0
  

Ayame Gouriki

Article posté le dans la catégorie : Portraits

Portrait de l’actrice japonaise Ayame Gouriki. Ayame Gouriki est principalement connue pour son rôle de Yuno Furusaki dans le drama : Mirai Nikki – Another World. En 2014, elle interprètera le rôle de Shiori Genpō dans le film live de Kuroshitsuji (Black Butler).

Myouki portrait de Goriki Ayame Goriki Ayame Gouriki Ayame Myouki
Photo : Blog Daum.

2
0
  

Oreimo – Fanart

Article posté le dans la catégorie : Illustrations

Fanart de « Oreimo »* et ses deux variations avec deux des personnages les plus marquants de l’anime* : Kuroneko* et Kirino Kōsaka. C’est avec une certaine appréhension que j’ai commencé à regarder la deuxième saison de Oreimo. La première saison délaissait trop les persos secondaires et était trop centré sur le sale caractère de Kirino. Il n’est pas étonnant qu’elle ai la première place dans le classement : « Top 10 des Héroïnes Animes qui énervent le plus les fans ». Cependant, mon appréhension c’est dissipée rapidement. En effet dans cette seconde saison de Oreimo, les personnages sont plus matures, les persos secondaires sont un peu plus mis en valeur et je trouve Kirino moins pénible.
Et pour dire vrai, ce qui m’a fait finir la saison 1 et commencé la saison 2 c’est simplement Kuroneko, j’ai un faible pour ce personnage.

Synopsis de l’anime :
« Kyousuke, étudiant banal et sans histoire, découvre que sa petite sœur, avec laquelle il a du mal à s’entendre, est une otaku, elle possède une passion pour les animés et les eroge*. Démasquée, Kirino se trouve bien embarrassée, la tolérance de la société nippone lui promettant d’abréger sa vie sociale si ces informations étaient révélées. Elle va donc conclure un pacte avec son frère afin de lui faire garder le secret et l’initier aux eroge incestueux siscon / brocon*  »

Fanart Oreimo (Kuroneko - Kirino) - Myouki De gauche à droite : Kuroneko – Kiriono

Oreimo fanart - kirino kuroneko - myouki

Oreimo fanart - kirino kuroneko retro - myouki

*Oreimo : « Ore no Imouto ga Konna ni Kawaii Wake ga Nai » (Licence francophone : Wakanim )
*Anime : Série d’animation en provenance du Japon
*Kuroneko : Pseudonyme de « Ruri Gokō », plus employé dans l’anime que son nom.
*Eroge :  Jeu vidéo japonais présentant un contenu érotique, généralement dans le style d’anime.
* Siscon : Sister Complex, autrement dit un frère amoureux de sa sœur
* Brocon : BrotherComplex, autrement dit une sœur amoureuse de son frère

157
0
  

Lee Min Ho

Article posté le dans la catégorie : Portraits

Portrait de l’acteur et mannequin sud-coréen Lee Min Ho. Lee Min Ho est essentiellement connu pour son rôle de Gu Jun Pyo dans le drama « Boys Over Flowers » (2009) et celui de Lee Yoon Sung dans le drama « City Hunter » (2011). C’est le deuxième portrait masculin que je réalise, le premier a été celui de Tamayama Tetsuji. Je préfère réaliser les portraits féminin, je suis plus à l’aise avec.

Myouki portrait de Lee Min Ho Lee Min Ho MyoukiPhoto : Blog Dramafever

34
0
  

Maliki – Explications

Article posté le dans la catégorie : Illustrations

Il y a quelques semaines, je vous ai présenté ma participation pour le concours de FanArt organisé par Maliki. Les délibérations ont commencées, chaque juge note les participations sur une échelle de 0 à 6 et y va de sa petite explication ou de son commentaire.
Il semblerait que ma participation soit exclue du top 5 avec une note de 4/6. Évidemment tout dépend du jury, et je pense que leur top 5 final sera aux antipodes du mien. Je mettrais probablement le mien et mes coups de cœurs sur mon blog, ça pourrait être amusant.

À la lecture des commentaires sur ma composition, je pense qu’un commentaire en particulier nécessite une petite explication. Je mets d’abord les commentaires du jury et j’ajoute mon explication juste après.

Manirian : Le style est sympa, j’aime bien Fëanor en manekineko, ça lui va bien.
Becky : J’aime beaucoup, c’est simple et dynamique, efficace
Maliki : J’ai l’impression de devoir tourner la tête pour voir le dessin à l’endroit, bizarre. Je ne reconnais pas trop Maliki dans le personnage féminin, ni le tigre. Mais style très sympa
Raf : Chouette style dynamique. La compo est dure à lire (à cause des couleurs).

Merci à tous, heureux d’apprendre que le style plait. Un mot revient dans le commentaire de Becky et de Raf : « DYNAMIQUE ». Et pour cause, le dynamisme a été le fil conducteur de la réalisation. Ce que Maliki écrit est très pertinent : tourner la tête pour voir le dessin à l’endroit. Lorsque je vous ai présenté mon illustration, je vous ai révélé qu’un seul de ses secrets : la construction sur la spirale de Fibonacci. Voilà donc le deuxième secret; la composition peut se voir sous n’importe quel angle, on peut la tourner dans tous les sens, même de biais sans problème (voir l’image ci-dessous). Le but est de provoquer une action de la part du spectateur afin de briser son habitude de simplement regarder une image.
Toujours concernant ce que Maliki écrit, le tigre est la représentation du surnom de Fleya (tigre de salon) que de Fleya elle même. Quand au personnage féminin, le principe est que Maliki n’est pas qu’une femme mais un univers et c’est un ensemble d’éléments qui forme Maliki. Sans ces éléments, elle serait qu’un simple personnage aux cheveux roses comme il en existe tant d’autre dans les animes et mangas. Enfin, terminons sur une note d’ignorance, je ne vois pas ce que Raf veut dire concernant les couleurs..

Maliki concours 2013 Myouki - secret

PS : L’article subira des mises à jour si d’autres juges arrivent et ajoutent leurs commentaires sur mon œuvre.

16
0