Oreimo – Fanart

Article posté le dans la catégorie : Illustrations

Fanart de « Oreimo »* et ses deux variations avec deux des personnages les plus marquants de l’anime* : Kuroneko* et Kirino Kōsaka. C’est avec une certaine appréhension que j’ai commencé à regarder la deuxième saison de Oreimo. La première saison délaissait trop les persos secondaires et était trop centré sur le sale caractère de Kirino. Il n’est pas étonnant qu’elle ai la première place dans le classement : « Top 10 des Héroïnes Animes qui énervent le plus les fans ». Cependant, mon appréhension c’est dissipée rapidement. En effet dans cette seconde saison de Oreimo, les personnages sont plus matures, les persos secondaires sont un peu plus mis en valeur et je trouve Kirino moins pénible.
Et pour dire vrai, ce qui m’a fait finir la saison 1 et commencé la saison 2 c’est simplement Kuroneko, j’ai un faible pour ce personnage.

Synopsis de l’anime :
« Kyousuke, étudiant banal et sans histoire, découvre que sa petite sœur, avec laquelle il a du mal à s’entendre, est une otaku, elle possède une passion pour les animés et les eroge*. Démasquée, Kirino se trouve bien embarrassée, la tolérance de la société nippone lui promettant d’abréger sa vie sociale si ces informations étaient révélées. Elle va donc conclure un pacte avec son frère afin de lui faire garder le secret et l’initier aux eroge incestueux siscon / brocon*  »

Fanart Oreimo (Kuroneko - Kirino) - Myouki De gauche à droite : Kuroneko – Kiriono

Oreimo fanart - kirino kuroneko - myouki

Oreimo fanart - kirino kuroneko retro - myouki

*Oreimo : « Ore no Imouto ga Konna ni Kawaii Wake ga Nai » (Licence francophone : Wakanim )
*Anime : Série d’animation en provenance du Japon
*Kuroneko : Pseudonyme de « Ruri Gokō », plus employé dans l’anime que son nom.
*Eroge :  Jeu vidéo japonais présentant un contenu érotique, généralement dans le style d’anime.
* Siscon : Sister Complex, autrement dit un frère amoureux de sa sœur
* Brocon : BrotherComplex, autrement dit une sœur amoureuse de son frère

157
0
  

Les commentaires sont fermés.